À PROPOS DE LA CORPORATION NIBIISCHII

Historique

Historique

La réserve faunique des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi recèle des endroits de choix pour les mordus de la pêche qui recherchent des trophées et pour les fervents des grands espaces. Sur ce territoire de démesure, on trouve le plus grand lac naturel d'eau douce du Québec, le lac Mistassini, d'une longueur de 176 km. Laissez-vous tenter par l'air du large et profitez d'un séjour mémorable dans cette réserve faunique où le mot espace prend toute sa dimension.

En 1997, sans transfert des actifs, pour une durée de 3 ans, la Sépaq se voit confié la gestion des réserves fauniques Assinica et AMW et l’un de ses mandats et d’établir un partenariat avec les Cris de Mistissini et d’Oujé-Bougoumou dans un objectif de transfert de gestion à moyen terme.

En 2002, la signature de la Paix des Braves vient confirmer la position des Cris et du Québec en regard des réserves fauniques de la région Nord-du-Québec. L’article 17 propose la création d’une corporation conjointe constituée de la Nation Crie de Mistissini et de la Sépaq, qui serait en charge de la gestion et des opérations de la réserve faunique AMW et de ses installations. Ainsi, un partnership entre la Nation crie de Mistissini et la Sépaq est signé en 2005 visant la cogestion de la réserve faunique AMW et la création du futur Parc National Albanel-Témiscamie-Otish.

C’est ainsi qu’en avril 2017 la gestion du territoire a enfin été entièrement confiée à la Nation crie de Mistissini via la Corporation Nibiischii.

Mission

La mission de la Corporation Nibiischii est de mettre en valeur le territoire à des fins touristiques en promouvant la conservation de la faune et de la flore ainsi que la richesse de la culture crie.

Nos valeurs, dans un souci de développement durable du territoire, sont Respect, Engagement, Qualité, Intégrité et Équité.

Mandats principaux

Mandats principaux

  • Saine gestion et développement responsable de la réserve faunique des lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi (AMW)
    • Une réserve faunique est vouée à la conservation, à la mise en valeur et à l’utilisation de la faune ainsi qu’accessoirement à la pratique d’activités récréatives.
    • Ce territoire n’exclus pas l’exploitation d’autres ressources, telles le minerai et le bois.
    • Une réserve faunique en territoire régit par la CBJNQ a la particularité de pouvoir mettre en valeur uniquement les activités de pêche sportive et récréatives puisque toute récolte d’espèces fauniques terrestres est réservée aux bénéficiaires de cette convention. De plus, certaines espèces de poisson, tel que l’esturgeon jaune, sont réservées à l’usage exclusif des bénéficiaires.
  • Gestion temporaire de la réserve faunique Assinica au nom de la Nation Crie d’Oujé-Bougoumou
  • Création et gestion du Parc National Nibiischii (initialement Albanel-Témiscamie-Otish)
    • Un parc national est un territoire représentatif d'une région naturelle et dont sa vocation est de préserver les patrimoines naturel et culturel. Les écosystèmes ainsi protégés de l'exploitation forestière, minière et hydroélectrique peuvent se développer selon leurs processus naturels, et ce, pour le bénéfice des générations futures.
    • Un parc national a aussi l'obligation de rendre accessible le territoire pour que tous puissent découvrir les richesses naturelles et culturelles qui y sont protégées. Des programmes de découverte et la pratique d'activités de faible impact, telles que la randonnée pédestre, le canot et le camping, sont les moyens privilégiés pour découvrir ces territoires.
Version: 2.15.0